« La parité en cadeau | Accueil | Le 12 décembre suites »

13 déc 2007

Commentaires

tipaul

joli coup les suisses

simplement patriote

C'est la confirmation de l'existence d'une intrigue secrète niée par tous les Pinochios; la vengeance des battus; la revanche des médiocres: voila tout!

Et ne vous réjouissez pas trop vite. L'UDC a reçu plus de 2'500 nouvelles adhésions depuis mercredi. En 2011 il pourrait y avoir un vrai raz de marée, pas une simple vague comme jusqu'ici.

Et puis pendant ce temps, à Lisbonne, dans la province la plus reculée du nouveau Reich continental, les dirigeants ont signé un pacte scélérat qui en pratique revient à l'abrogation du suffrage universel, qu'avait inventé et proclamé la révolution de 1848.

EN EFFET CE PACTE ANTIDEMOCRATIQUE ANNULLE D'UN TRAIT DE PLUME LE VOTE REFERENDAIRE SOUVERAIN DE DEUX GRANDS PEUPLES : LE FRANCAIS ET LE HOLLANDAIS.

Vous ne voyez pas le lien? Et pourtant en profondeur le peuple suisse a compris. Après sept siècles de lutte pour la liberté les Suisses ne veulent pas de ça.

Je vais m'inscrire moi aussi à l'UDC, alors que j'étais démocrate chrétien. Je ne peux pas rester dans un parti de traîtres. Et vous verrez que ce n'est que le début de l'ascension de l'UDC et le début de la carrière de Blocher.

voxpopuli

Selon le communiqué du parti, l'UDC gagne en ce moment deux électeurs chaque minute, soit 2'500 en trois jours. Il paraît que les PDC du Valais sont les plus prompts à se rallier au parti de Blocher.

Les Suisses ne sont pas dupes des méthodes mafieuses du Parlement.

Comme l'a dit Freysinger : "le Parlement a voulu 2 minutes d'orgasme, il va prendre 20 ans d'emmm..."

Si le PDC s'effondre en Valais, il s'effondre tout court.


Michèle

Le 21 octobre j'étais déçue et j'avais presque honte de mon pays à l'issue des résultats au national. Les pays voisins nous définissaient comme des xénophobes et cela m'a attristé et énervé.
J'entends l'UDC se vanter d'avoir le 29% de la population à ses côtés. Mais c'est faux! Le nombre d'électeurs est d'env. 4,9 mio et donc avec quasi 700'000 suffrages, cela fait 14% de l'électorat! Les 29 % se rapportent aux votants, alors évidemment les absents ont toujours tort et leur abstention a profité à l'UDC, qui ne sont pas tous blochérien, fort heureusement
Depuis le 12 décembre, j'ai retrouvé ma fiérté d'être Suisse et je suis rassurée sur l'intelligence de nos édiles.
Droite de coeur, je tiens néanmoins à féliciter les auteurs de cette "gifle monumentale" et ô combien méritée qu'ils ont assèné à un homme et à ses généraux, qui pourraient se suicider uniquement en tombant de leur égo, dénués de respect et d'humilité. Renier un (plutôt deux) de leurs membres simplement parce que cela n'arrange pas leur dessein est d'une goujaterie incroyable et ils démontrent bien que ce sont de petites gens de faible envergure. Ils ne font pas de la politique par bonté d'âme ou dévouement mais le pouvoir que leur confère la politique n'est autre qu'un faire valoir, car sans cela ils ne seraient "personne".
Même si les généraux sont encore relativement jeunes, c'est rassurant de savoir que ce triste sir est d'un âge certain et qu'il ne lui reste plus tant d'années pour manipuler l'opinion publique.

Albert Fahrni

L’Histoire se répète-t-elle?

Dès 1919, Hitler se fait remarquer par ses qualités d’orateur –sa voix gutturale fascine l’assistance- et s’impose à la présidence du parti en 1921. Deux ans plus tard, il tente un coup de force qui échoue lamentablement et le mène en prison pour quelques mois. Ecarté, il ronge son frein et rédige « Mein Kampf ». A sa sortie, il reprend en main son parti et lutte contre les poisons que sont la démocratie, l’internationalisme et le pacifisme. Il réussit à restaurer son autorité et s’impose comme la seule figure capable d’assurer la survie et la cohésion de son mouvement. De 26 % des voix et 12 sièges en 1926, il obtient 107 sièges en 1930 puis 230 en 1932. En 1933, il est nommé chancelier. Par un subtil mélange de pseudo-légalité et de violence politique, Hitler étend son pouvoir. Son parti est proclamé parti unique.

Tout cela, je l’ai lu dans une des nombreuses biographies de l’intéressé.
On dit que l’histoire se répète. Je ne le crois pas. Sinon je le craindrais.

MicroSuisse

J'ai toujours pensé que Roger Nordmann était en fait le vrai stratège de ce parti, et d'ailleurs le seul. Votre texte en apporte la preuve ir-ré-fu-ta-ble.

Les Levrat, Wyss, Berset, Haemmerle, ce ne sont que des petits opportunistes qui tentent de faire croire après coup que ce sont eux qui ont fait tomber Blocher. Ouh!

MicroSuisse

J'ai toujours pensé que Roger Nordmann était en fait le vrai stratège de ce parti, et d'ailleurs le seul. Votre texte en apporte la preuve ir-ré-fu-ta-ble.

Les Levrat, Wyss, Berset, Haemmerle, ce ne sont que des petits opportunistes qui tentent de faire croire après coup que ce sont eux qui ont fait tomber Blocher. Ouh!

MicroSuisse

J'ai toujours pensé que Roger Nordmann était en fait le vrai stratège de ce parti, et d'ailleurs le seul. Votre texte en apporte la preuve ir-ré-fu-ta-ble.

Les Levrat, Wyss, Berset, Haemmerle, ce ne sont que des petits opportunistes qui tentent de faire croire après coup que ce sont eux qui ont fait tomber Blocher. Ouh!

Thibault L.

Comme ils sont courageux ces "patriotes" UDC. Merci de ces merveilleux commentaires, messieurs "voxpopuli" ou "simplement patriotes". Vous qui vous vous affichez fièrement comme partisant de ce partit, de part vos paroles, expliquez moi ce qui vous pousse à vous cacher. J'aimerais comprendre.

Attentif

Le choix du peuple

Ce n'est pas le parlement mais bien le peuple suisse qui a décidé de bouter Christoph Blocher hors du gouvernement! En vue des élections du 21 octobre, les socialistes et les verts ont toujours affirmé qu'ils ne le rééliraient pas. L'UDC a de son côté basé sa campagne sur le soutien à son conseiller fédéral zurichois. Radicaux et PDC (à l'exception par exemple d'un Jacques Neirynk) ne se sont pas pronocés.

Faites vos calculs: les socialistes et les verts ensemble ont obtenu plus de voix que l'UDC.

La volonté démocratique a donc été parfaitement respectée. On doit en féliciter le PDC et la frange des radicaux qui a su reconnaître la réalité.


L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

Ma Photo

Un blog de L'Hebdo

  • Hebdo

  • Sauf indication contraire explicite, les commentaires de nos intervenants peuvent être publiés dans le courrier des lecteurs de L'Hebdo.